Re: AVC 5 règles à suivre pour l'éviter

Suite....

Actions phares :

- Contrôler sa tension régulièrement surtout après 50 ans.
Avec le temps les artères ont tendance à se rigidifier, ce qui augmente les chiffres de tension.
- Prendre aussi son pouls, à la base du pouce ou dans le cou au niveau de la carotide, pour repérer un rythme cardiaque irrégulier, surtout en cas de c½ur qui s'emballe ou de palpitations. L'Arythmie n'est permanent que dans un cas sur deux. En parler à son médecin peut alors sauver la vie car des traitements efficaces, et désormais plus facile à prendre, existent pour empêcher la formation du caillot.
- Faire mesurer tous les cinq ans son taux de cholestérol par une simple prise de sang, le LDL ("mauvais") devant être inférieur à 1,6g/l
- Se brosser les dents deux minutes matin et soir et passer un contrôle dentaire annuel, deux par an en cas de maladie cardio-vasculaire ou de diabète.
- Agir sur tous les fronts : les facteurs de risque ne s'additionnent pas mais se multiplient. Plus ils sont nombreux à être corrigés, meilleurs est la protection.

Suite demain.


.../....

2°) - Prendre le temps de bouger plus et de mieux manger.

a) Les actions phares :
- Bouger! Avec des activités douces à modérées ( marche en extérieur ou sur tapis roulant), vélo, natation, sport en salle, danse...) ou des activités plus intenses (course, ski de fond, sport de ballon en équipe...)
- Pour être efficace; l'activité ne doit pas être trop fragmentée. L'idéal : " l'équivalent de environ 40 minutes de marche à un rythme adapté à sa santé deux à trois fois par semaine.
- En prévention secondaire, un avis cardiologique et une épreuve d'effort peuvent être proposés.
- Côté menu, la SFNV et la Fédération française de cardiologie conseillent, l'une comme l'autre, de miser sur les effets bénéfiques des fruits et légumes, de limiter les graisses (moins de viandes rouges..) et insistent sur l'intérêt de préparer soi-même ses repas pour éviter les aliments ultratransformés, bien trop riches en sel.

suite plus tard..../....


.../....

3°) Mesurer les dangers du tabac, de l'alcool et des drogues.

Fumer double le risque d'infarctus cérébral. D'autres substances peuvent entrer en jeu, notamment l'alcool consommé en excès, ainsi que le cannabis (un adulte du dix est consommateur en 2018, indique Santé publique France) suspecté d'agir sur la vasoconstriction intracrânienne. Les toxiques agressent les cellules des parois artérielles et favorisent la formation dans les artères, dans le cerveau ou dans le c½ur, d'où elles peuvent migrer vers le cerveau.

Les Actions phares :

a) Se libérer du tabac
b) Limier l'alcool autant que possible
Certaines études suggèrent que l'absorption massive le temps d'une d'une soirée, par exemple, rend le cerveau particulièrement vulnérable.

.../... suite plus tard


4°) Protéger ( et faire protéger) la qualité de l'air.

Information clé : Des études récentes concordent à pointer le rôle de la pollution de l'air comme facteur de risque spécifique sur l'ensemble du système cardio-vasculaire. Au niveau mondial, l'OMS invite les pays à participer à la campagne "Respire la vie". En France, la Fédération française de cardiologie chiffre à 40% la part des AVC - parmi les 48000 décès annuels - liés à la qualité de l'air (48000, c'est plus que tous les accidents de la route, domestiques, suicides, meurtres et noyades réunis, insiste le ministère de la Santé.
a) les actions phares :
Durant un pic de pollution et dans les heures qui suivent, éviter de sortir de chez soi et de pratiquer un sport ou d'effectuer des efforts (hyperventilation)
b) Privilégier les déplacements doux comme la marche, le vélo, les transports en commun, le covoiturage : la concentration en particules dans l'air dépend de la densité du trafic.
c) pour se chauffer au bois, préférer les poêles à granulés et les foyers fermés, brûler un bois bien sec, avec une franche combustion.

.../.... suite plus tard




.../...

5°) Rester vigilant pour échapper à la récidive.

Information clé : 30 à 40% des patients récidivent dans les 5 ans. Les conseils de préventions secondaires sont les mêmes qu'en prévention primaire- en peu plus strict.

a) Stabiliser hypertension, hypercholestérolémie, diabète, rythme cardiaque, avec des objectifs plus ambitieux. Cela réclame souvent un traitement médicamenteux qu'il est fondamental de bien respecter.
- Supprimer la sédentarité, stabiliser ou perdre du poids.
- La rééducation aide, y compris plusieurs années après l'évènement, à retrouver une autonomie qui rend possible l'activité physique.

Voilà les 5 conseils. Je rappelle que ces renseignements ont été pris sur : Notre temps


Sujet écrit par Mamilie le dimanche 17 février 2019 à 14:08

[ Imprimer ] - [ Fermer la fenêtre ]